Pénurie de camionneur mon oeil. Michel Patry

Penurie de camionneurs mon oeil!

Ça fait longtemps que je suis camionneur, toute ma vie d’adulte et un peu plus même.
Ceux qui me connaissent savent que ce métier me tient a cœur, grâce a ce métier, j’ai pu sortir d’un ghetto j’ai pu avoir ce que plusieurs de mes amis d’enfance n’ont pas eu, un métier.
Une fierté de pouvoir me faire vivre avec fierté et dignité.
Quand je recule dans le temps, je me souviens très bien comment tout ça a commencé pour moi et beaucoup d’autres de ma génération.
En 1975 le film »White line fever » avec ,Jan-Michael Vincent puis en 1978 le film  »CONVOY » Avec Chris Christoferson et Ali MacGraw
Des films a propos de camionneurs rebelles allaient faire découvrir le métier de camionneur a bien des jeunes en quête d’aventure,
Par la suite, il y en a eu beaucoup d’autres, La série de films,  »Smokey and the bandit »avec Burt Reynold,, et j’en passe.

Ce qui me met dans tous mes états aujourd’hui, c’est la désinformation toute la bullshit que ceux qui contrôlent cette industrie nous servent jour après jour.

On va mettre au clair une chose,

IL N’Y A PAS DE PÉNURIE DE CHAUFFEURS DANS LE TRANSPORT!

Est-ce assez clair ça???

Nous les camionneur, ceux qui ont vécu la déréglementation des années 80, le savons avec certitude.
Probablement que vous vous demandez comment je peut arriver avec la conclusion qu’il ne manque pas de camionneurs???
Bien simple.

Les chauffeurs sont toujours la, les plus expérimentés sont partis faire autre chose pour se faire vivre et les jeunes sont moins patients mais ils sont toujours la, prêt a travailler!

Ce n’est pas un phénomène nouveau, l’industrie de l’aviation a été déréglementé, depuis ce temps, les pilotes sont sous payés, les passagers sont empilés comme des sardines et on a vu plusieurs compagnies aériennes négliger l’entretient de leur avions faute de profits suffisant avec comme résultats des désastres épouvantables.

Le ferroviaire a été aussi déréglementé, avec la tragédie de Lac Mégantic, on a découvert tragiquement que les rails et wagons étaient aussi négligés encore pour satisfaire la soif de profits de ces cowboys corporatifs.

Pourquoi le camionnage échapperait-il aux voyous corporatifs plus qu’une autre industrie?

Nous avons vu ce métier se transformer, et devenir un cirque mené par une bande de supposés génies administrateurs, ceux qui allaient sauver le transport,sauver l’économie grâce a cette déréglementation…
Nous avons vu ce métier devenir un sweat shop sur roues.

Nous avons vu les administrateurs de compagnies de transport, ceux que j’appelle des vampires, gaspiller sans vergogne pratiquement une génération complète de camionneurs au nom du profit.
Ne vous trompez pas, je sais que pour exister, la productivité est importante et que la marge de profit est extrêmement mince dans ce monde compétitif.
Par contre il y a une différence entre, productivité et se servir sans hésiter de la paie de ceux qui les ont mis au monde… la je ne marche plus.

Je vais mettre au défi n’importe qui d’arriver avec une étude et trouver combien de camionneurs de 40 @ 60 ans ont quitté le métier.
Une étude sérieuse, pas la merde que les compagnies vont nous sortir pour se disculper et calmer les médias.
Vous allez rapidement vous rendre compte qu’il y a un grand nombre de gens avec grande expérience, des gens qui pratiquent ce métier depuis 15, 20et même 30 ans et plus qui ont encore leur permis classe 1 dans leur poches.
Qui sont encore bons pour plusieurs années mais qui aussi ne veulent plus rien savoir du métier qu’ils ont pratiqué toute leur vies.

Il est arrivé quoi pour que tout ce monde d’expérience lâchent comme ça????

Si on ne fait que regarder le taux de roulement des camionneurs dans une compagnie de transport, on verra fréquemment du 100 et même du 150% de roulement.
Bien sur les transporteurs vont contester ces chiffres, ils diront que tout ça est relatif a la demande, au nombre grandissant de gens qui prennent leur retraite bref tout ça peut être argumenté…blablabla encore de la poudre aux yeux pour sauver leur sacrosainte image!

Ils nous diront,  »Haaaa c’est juste une gang de braillards qui refusent de s’adapter a ce qu’ils appellent le nouveau trucking??? »

Vous allez venir me faire croire que dans cet incroyable taux élevé de gens qui changent d’emploi ou qui quittent le métier qu’il ne s agit que d’un petit nombre de chauffeurs insatisfaits?

Ça c’est pour les chauffeurs d’expérience, maintenant si on parlait des nouveaux? Si on parlait des jeunes qui comme moi en 76, arrivent avec les meilleures intentions de pratiquer un métier dont ils rêvent???

En partant, nous savons qu’une infime partie des étudiants qui suivent et finissent les cours en camionnage vont devenir camionneurs.

Nous pourrions nous demander pourquoi ces étudiants ne finissent pas les cours, ou bien pourquoi ceux qui finissent abandonnent le métier très peu de temps après avoir investi temps et argent dans ces cours.

Poser la question,c’est se rendre compte qu’il y a un énorme problème avec ce qui se passe dans ce métier.

Je pourrais vous parler des parasites qui vont vous prendre une partie de votre paye tout en déresponsabilisant les employeurs.
Les agences de chauffeurs
Je pourrais vous parler comment les chauffeurs se font voler grâce a un système de per-diem qui avantage que les compagnies en baissant le taux de CSST par exemple.
Une assurance que l’employeur doit payer pour protéger leur employés,

Je pourrais vous expliquer comment les camionneurs ont une espérance de vie inférieure a la moyenne,

je pourrais vous parler de la rémunération au mille, système archaïque qui ne fonctionne plus a cause des nouvelles règles en matière de conduite.
On pourrais se demander si le fait d’accepter d’être payé au milles n’équivaut pas a se tirer dans le pied? .

Je pourrais parler de combien de chauffeurs se sont fait prendre avec le fameux chauffeur  »INC » ce qui n’a absolument aucun sens.

Je pourrais parler des  »super singles » ou des programmes d’instructeurs qui  »complètent » l’éducation des finissants de cours de conduite de camions lourds.
En fin de compte, il n’est pas rare que ces finissant ne soient pas payés et j’ai même vu des compagnies charger des frais d’entrainement pour le cours que l’instructeur leur donne,
L’instructeur de son coté, a une maigre prime pour donner ces cours.
En bout de ligne, ca fait un team qui coute pas trop cher a rouler hein???

Je pourrais continuer comme ça pour un bon bout.

Sais pas pour vous autres,mais pour ma part, je suis écœuré d’entendre parler de pénurie de camionneurs, cet insignifiante excuse que les compagnies propagent pour cacher le fait qu’ils gaspillent la main d’œuvre.

J’ai lu dernièrement dans un magazine américain qui parlaient de cette pseudo-pénurie,

 »Ce que les compagnies de transport veulent, c’est acheter une Cadillac neuve pour $10000.
Il n’y en a pas! ça n’existe pas! Si tu veut de la qualité, faut mettre du cash sur la table! »

Notez que les médias américains sont plus critiques et peuvent exprimer leur opinions sur ce sujet beaucoup plus facilement qu’ici.
En comparant la façon que les médias américains traitent la pseudo pénurie ou pourquoi ils n’ont pas peur de critiquer les transporteurs, on pourrais se poser la question suivante.

Est-ce que les médias d’ici, les semblant de site pour camionneurs qui ne font que licher les compagnies de transport et passent leur temps a bannir tout ceux qui OSENT parler des conditions minables que leurs commanditaires chéris font subir a leurs employés, les magazines spécialisés etc sont biaisés??

Rien qu’a regarder les annonceurs dans les supposés site de camionneurs électroniques et imprimés et nous pourrions comprendre bien des choses.

Je crois que finalement, le vent commence a tourner, les compagnies commencent a manquer d’excuses et peuvent se cacher de moins en moins derrière leur bullshit comme ils le font depuis des années.

Plusieurs d’entre nous se sont tous fait dire un jour…

 »hey, j’ai juste a donner un coup de pied sur une poubelle, il va en ressortir une gang qui va faire ta job! »

Il n’y a pas longtemps, j’avais dit a un employeur qui venait de congédier un chauffeur pour une infraction bien mineure,  »me semble que tu es un peu impatient, devrais faire attention, tu vas en perdre une gang »
Il m’a répondu
 »M’en crisse, le CFTR en sort a la pelleté des chauffeurs, pis la pile d’applications est haute de même sur mon bureau! pis en même temps, ça donne une leçon aux autres »

Est-ce que les écoles de chauffeurs sont devenus des puppy mills? des poubelles que les employeurs peuvent donner des coups de pied pour en faire ressortir les candidats potentiels?

Plus ça change plus c’est pareil n’est-ce pas?

Le camionnage est un petit monde, la peur a été longtemps un outil pour fermer la gueule a tout le monde, l’intimidation est toujours présente, plus subtile, plus insidieuse, plus hypocrite mais toujours présente.

Un administrateur de pseudo site de camionneurs m’a déjà expliqué que je pourrais me faire poursuivre en justice par une compagnie de transport si je continuait a dénoncer les pratiques qui nuisait aux chauffeurs.
J’avais osé publier dans son site un contrat que la compagnie fesait signer a leur chauffeurs.
Il m’a donc immédiatement banni de son site pour me protéger?
Menaces subtiles? excellent moyen pour me fermer la gueule?
sérieusement? Pour ME protéger????

Croyez moi, ces dinosaures existent encore mais ils font de moins en moins peur aux chauffeurs.

Finalement ils ne peuvent fermer la trappe a des gens comme moi et plusieurs autres qui n’ont pas peur de s’exprimer et dire tout haut ce que la grande majorité des camionneurs pensent tout bas.

Que la pénurie n’est qu’une piètre et insignifiante excuse qui ne tient pas la route.

Je l’ai déjà dit, le camionnage est un des rare métier qui bénéficie d’une main d’œuvre aussi passionnée de gens qui sont fier de leur métier peu importe l’age.

Il est dommage que ces gens la soient mis de coté, ignorés parce qu’ils refusent de travailler dans les conditions actuelles

Donc est-ce qu’il y a vraiment pénurie, un gaspillage éhonté de main d’œuvre ou est ce qu’il sagit seulement qu’ils ont moins d’emprise sur la main d’œuvre disponible?

A vous de juger.