0

Suicide par camion.

Yves le Bouc Nantel_2Le suicide n’est jamais un sujet que l’on aborde de façon confortable. Je dirais même que c’est un tabou pour la plupart des gens. Pourquoi un tabou? Parce que le sujet en soi est une fatalité qui ne touche pas seulement la personne qui commet l’acte, mais tout son entourage immédiat et éloigné.

Là, où ça nous touche en tant que camionneur, c’est que, pour une personne qui souhaite mettre fin à ses jours, faute de moyens différents, ou tout simplement par peur de souffrir en commettant son geste, nous devenons une cible de choix par notre grosseur, notre poids et notre force d’impact! Bien triste réalité! C’est à ce moment exact que nous devenons une victime! Dans le meilleur des cas, on s’en sort avec un simple choc nerveux, mais ce n’est pas toujours le cas non plus, je dirais même que c’est plus tôt rare. Il faut le dire, c’est un accident, un accident volontaire et un accident comportent tous les risques reliés à un tel événement! On parle ici, de violent choc nerveux, de traumatisme, de blessures mineures et/ou majeures et le pire des cas la mort causée par un individu, qui est, littéralement en détresse psychologique! Il est certain, qu’une personne qui pause un tel acte, ne désire pas la mort d’autrui, mais bel et bien que la sienne. Cependant, il est sans équivoque, que de se donner la mort en se servant d’un camion, la personne met en péril la sécurité et même la vie des gens qui utilisent le chemin au moment du drame. On peut facilement imaginer les risques de collisions que cela comporte, lorsqu’un véhicule lourd en vitesse de croisière et qui perd sa direction ou tout moyen de garder le contrôle au moment de l’impact! Nous camionneurs, nous le savons et c’est la dernière chose que l’on souhaite en quittant notre terminal. Le risque de fatalité collatérale augmente à chaque mètre parcouru en perte de contrôle et ceci n’est en rien à négliger. Ce sont des notions qui sont bien loin dans l’esprit de la personne en détresse qui, la seule chose en urgence, est de mettre fin à cette détresse ( sa vie ).

Le facteur humain dans tout ça? Il devient évident que sur le côté humain, ce n’est pas quelque chose que l’on veut vivre. Mais, ceci ne touche pas que les personnes impliquées de façon involontaire va sans dire. Ça touche la famille directe (conjoint (e) enfant (s)) les proches, amis, employeur sans oublier le chauffeur impliqué bien malgré lui. Il ne faut pas mettre de côté la famille de la personne qui commet le geste fatal! Ils en sont aussi des victimes.Un suicide est un drame en soi, mais un suicide par camion devient un drame collectif qui touche beaucoup trop de gens qui n’ont pas demandé à faire parti de cette fatalité.
Pour terminer, je ne suis pas en train de dire qu’il y a de meilleure façon de commettre l’irréparable, parce qu’il n’y a pas de bonne façon de mettre fin à ses jours, la seule bonne option, DEMANDER de l’aide!!! Il existe des organismes qui sont établis pour vous venir en aide pour vous ou pour un proche! Vous pouvez demander de l’aide pour quelqu’un qui vous est cher aussi!! Soyez vigilant, n’hésitez pas à communiquer avec le 911 si vous suivez un véhicule qui circule de façon à mettre votre sécurité et celle des autres usagés de la route en péril! Merci.


http://www.suicideactionmontreal.org/

L’Bouc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *